"La Table Bleue"

Prenez un Café emblématique fribourgeois – le Tunnel par exemple,
Décorez-en une table à l’entrée d’une nappe bleue – il paraît que c’est la couleur de la communication,
Déposez-y une machine à écrire – de celles dans lesquelles on se coinçait les doigts parfois, vous vous souvenez ?
Et un écriteau avec ces mots pour inviter les client-e-s à s’asseoir et à (se) raconter : « Permanence poétique » ou « Ouvert ».

C’est l’expérience qu’a faite Baptiste Oberson tous les jeudis matin durant un an et demi. Dans « La Table Bleue », troisième tome de la collection « La vie des gens », il raconte son expérience et les bribes de récits qu’il a rassemblés autour de la table.

"Couverture La Table Bleue"

Paru en 2019 aux éditions Faim de siècle

Ses textes et ses illustrations prêtent à sourire et à réfléchir, c’est selon. Ils disent par petites touches la réalité d’un collectif et nous rappellent avec subtilité qu’une société est un ensemble dont nous faisons partie. On n’en ressort pas tout à fait pareil.
Un peu plus humain-e.
Un peu plus conscient-e de nos solitudes qui se croisent et de ce qui nous relie.
Avec l’envie aussi de nous asseoir au Café.
Celui d’en-face, d’un peu plus bas ou d’à côté.

Quatrième de couverture :

Je viens ici tous les jeudis matin, avec ma machine à écrire. Sur la table, je pose un mot : ouvert. J’accueille ce que les gens ont à partager. J’essaie d’être visiblement disponible, bien qu’occupé à écrire. L’activité sert de porte d’entrée, la machine encourage la discussion :
– Euh, ça existe encore ?
ou
– C’est une Hermès ?
– J’avais la même en vert.

Le livre est disponible en librairie ou directement auprès de l'éditeur.

décembre 2019

"Hors-saison"

Ça y est, le deuxième tome de la collection « La vie des gens », lancée en 2018 par Faim de Siècle, vient de paraître.

Trois ans exactement après la disparition mystérieuse de son compagnon par une nuit d’hiver glaciale, en Gruyère, Audrey Bertschy, 33 ans, publie « Hors-saison ».

Sur un ton intimiste et avec une écriture enlevée, elle signe là une magnifique histoire d’amour et un texte profondément vivant sur le processus de deuil. Elle raconte la renaissance, du chaos initial au retour du printemps. Un témoignage poignant et remuant.

J'ai accompagné Audrey avec beaucoup de plaisir dans la finalisation de son texte, car il est bon.

Derriere la boulangerie
Paru en 2018 aux éditions Faim de siècle

Quatrième de couverture :

Je ne sais pas combien de minutes se sont écoulées avant que je comprenne que tu n’es pas simplement endormi sur le canapé. Que la porte d’entrée est ouverte et que l’air frais n’a rien à voir avec l’isolation quasi inexistante.

Trois minutes, peut-être. Dix de plus sans doute pour réaliser que tout est à sa place, tes cigarettes, ton téléphone, tes clefs, ton portefeuille.

Mais pas toi.

Le livre est disponible en librairie ou directement auprès de l'éditeur.

février 2019

Echo Magazine du 18 avril 2018

Merci à Patrice Favre pour ce magnifique article.

Il a perçu en profondeur le propos de ce livre et trouvé les mots justes pour en parler.

Article de l'Echo Magazine

mai 2018

"Derrière la boulangerie"

Ces lignes, Anne-Marie Francey les a écrites il y a trente ans. Ce n’est que récemment qu’elle a retrouvé deux cahiers, rangés dans un tiroir. Le temps était venu, sans doute, de les faire connaître. Dans la postface de ce livre, je raconte l’histoire de ce manuscrit, une bien belle histoire.

"Derrière la boulangerie" est le premier tome de la collection la vie des gens.

Derriere la boulangerie
Paru en 2018 aux éditions Faim de siècle

Quatrième de couverture :

Une rue de Fribourg dans les années trente et quarante : les parents s’affairent dans la boulangerie, la maison déborde de neuf enfants, de personnel et d’activités. Anne-Marie est la plus jeune. Dans cette fourmilière, elle grandit. À l’odeur du pain, se mêlent les éclaboussures de la guerre, les événements inattendus et les étonnements. Dans cette maison, Anne-Marie ne comprend pas tout. Elle comprendra plus tard, bien plus tard.

Le livre est disponible en librairie ou directement auprès de l'éditeur.

mars 2018

"La vie des gens"

« La vie des gens » : c’est le joli nom que les éditions Faim de Siècle ont choisi pour baptiser leur nouvelle collection, créée à l’occasion de leur vingtième anniversaire. Cette collection, que j’ai le plaisir de diriger, entend répondre à un intérêt actuel important pour les témoignages et histoires de vie.

C’est un manuscrit en particulier qui a décidé la maison d’édition fribourgeoise à se lancer dans cette nouvelle aventure : celui d’Anne-Marie Francey Gremaud, 86 ans, qui signe un magnifique récit autobiographique, « Derrière la boulangerie ».

mars 2018